Les Tribulations d'Alorangeane

Une cuisine sans prétentions que j'essaie d'adapter à l'allergie aux protéines de lait de vache de mon fils. Énormément de pâtisseries car je reste gourmande, mais aussi des entrées, des plats, des mignardises apéritives...Avec une petite touche du Québec.

03 octobre 2009

Soufflé au chocolat et Grand-Marnier

Voici le premier dessert de la trilogie présentée ces derniers jours.

Très gouteux et fort en chocolat, pour les amateurs de cacao à haute teneur. Le Grand Marnier ajoute une touche colorée aux accents d'orange très subtils. On pourrait même pousser le vice jusqu'à offrir en accompagnement un petit verre de Grand-Marnier. C'est tellement bon, mais attention l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, il va de soi qu'il faut la consommer avec modération...

C'est un soufflé et ce n'est pas si compliqué à réaliser, comme on pourrait le croire. Et je dois dire que j'ai eu quelques surprises lors de sa réalisation, j'en parlerai plus bas...
Cette recette est tirée du livre "Desserts des Grands Chefs" dans la série Délices des Maîtres Cuisiniers de France. C'est le chef Jean-Luc L'Hourre qui propose ce dessert. Évidemment j'ai tenu compte des évictions de la maison c'est-à-dire aucun produit laitier d'origine animal.





Pour 8 convives : 300ml de lait végétal autorisé, 20g de fécule de pomme de terre (maïs dans mon cas), 300g de chocolat autorisé (soit le kinnerton, soit le enjoy life en pépites), 3 jaunes d'œufs, 6 blancs d'œufs, 90g de sucre, 50ml de Grand Marnier, 20g de margarine végétale autorisée.

Pour le Grand Marnier, j'utilise le cordon rouge.

Faire fondre le chocolat soit au bain-marie, ou au micro-onde si vous êtes pressés (mais attention que votre chocolat ne chauffe trop sinon il deviendrait inutilisable), donc au micro-onde y aller par 20 secondes.

DSC01601

Dans une casserole, faire chauffer le lait additionné de fécule de maïs. Fouetter jusqu'à l'obtention d'une crème homogène. Transférer le chocolat dans une jatte, ajouter le lait épaissi, et bien mélanger.
Incorporer les jaunes d'œufs, et fouetter énergiquement.
Monter les blancs en neige. Lorsqu'il commence à former la neige incorporer 70g de sucre tout en continuant de fouetter et ce jusqu'à obtenir une meringue lisse et brillante.
Incorporer ensuite la meringue au mélange de chocolat en délicatesse avec une maryse (spatule en silicone).
Parfumer avec le Grand Marnier et mélanger une dernière fois.
Préchauffer le four à 180°C ou 350°F
Margariner les ramequins à soufflé puis les enduire de sucre, remplisser avec l'appareil à soufflé.
Mettre dans le four pour 10 à 12 minutes.

Avec ces soufflés, il m'est arrivé un drôle de phénomène, ou peut-être que ceci est normal, je ne sais pas.
J'en ai fait cuire un d'avance pour la photo. et lorsque j'ai mis au four les autres, j'ai remis celui que j'avais déjà fait cuire et bien figurez-vous qu'il est encore monté, car comme chacun le sait un soufflé ça monte mais ça redescend très vite aussi, donc je me suis dit la prochaine fois je pourrais me permettre de tous les faire cuire d'avance et de les remettre au four avant de les servir pour qu'il soit impeccable, car la cuisson était parfaite quand même, alors mystère...

Posté par alorangeane à 20:58 - Desserts - Petits messages [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
Partager

Commentaires

  • chocolat et grands marnier, j'aime beaucop... Etonnant cette nouvelle montée du soufflé !

    Posté par clemence, 05 octobre 2009 à 11:31
  • c est reparti

    eh oui adieu le régime. tant pis avec ces belles realisations on ne peut tenir ni s abstenir.

    bises

    jb

    Posté par difraja, 05 octobre 2009 à 12:09
  • Mais il doit être divin ce soufflé

    Posté par Aurélie, 08 octobre 2009 à 05:28
  • Je n'ai jamais fait de soufflé, ni sucré, ni salé ta recette me donne envie de me lancer !
    Gros bisous à bientôt

    Posté par Jardinenfant, 08 octobre 2009 à 10:12
  • quelle tuerie!=p

    Posté par Géraldine, 11 octobre 2009 à 02:48
  • Je découvre votre blog avec délice. Une enchantement pour les papilles. Merci pour cette pause gourmande.

    Posté par rêves de tables, 08 février 2010 à 05:00

Poster un commentaire